S. Béliarda (Dr), S. Sahebb (Dr), D. Rosenbaumb (Dr), A. Gallob (Dr), R. Valéro*a (Pr), P. Moulinc (Pr), E. Bruckertb (Pr)

a APHM, Marseille, FRANCE ; b APHP, Paris, FRANCE ; c HCL, Lyon, FRANCE

* Rene.VALERO@ap-hm.fr

Le traitement des hypercholestérolémies très sévères peut faire appel aux séances de LDL-aphérèse. En France, les indications à ce traitement sont i) les hypercholestérolémies familiales homozygotes, ii) les hypercholestérolémies familiales hétérozygotes en prévention secondaire avec un LDL>2g/L malgré un traitement hypolipémiant maximal toléré iii) les hypercholestérolémies familiales hétérozygotes en prévention primaire avec un LDL>3g/L malgré un traitement hypolipémiant maximal toléré. A l’aide du registre français de l’Hypercholestérolémie Familiale, nous avons récemment évalué le nombre de patients ayant les critères d’indication aux séances d’aphérèses. Ce registre regroupe des données clinico-biologiques de 3998 patients (février 2017) atteints d’une hypercholestérolémie familiale et inclus dans 13 centres spécialisés. Au total, 230 patients seraient éligibles aux séances d’aphérèse (5.7%) dont 31%, (n=71) étaient effectivement traités par LDL-aphérèse lors de leur dernière visite. Parmi les 159 patients présentant les critères d’indication aux aphérèses mais non traités par aphérèse, 58 patients étaient en prévention primaire et maintenaient un LDL-C > 3g/L malgré un traitement oral maximal toléré et 111 étaient en prévention secondaire et maintenaient un LDL-C > 2g/L malgré un traitement oral maximal toléré. Les causes de non traitement par LDL-aphérèse alors que ce dernier est indiqué sont l’objet d’un travail en cours dont les résultats permettront de mieux comprendre les causes de non accès au traitement (refus du patient, refus du médecin, difficulté d’accès à un centre spécialisé etc.). L’accès aux traitements inhibiteurs de PCSK9 permettra de diminuer le taux très élevé de LDL-cholestérol chez ces patients à très haut risque cardiovasculaire.

L’auteur a déclaré le(s) conflit(s) d’intérêt suivant(s) :

SB, SS, DR, RV, PM, RV ont des conflits d'intérets avec les laboratoires Sanofi et Amgen.